Marolles et son Histoire

Marolles en Hurepoix : son actualité, son histoire et son patrimoine, et aussi de la musique et des photos

Gabriel Chevrier

L’histoire du Haricot Chevrier

Gabriel Chevrier est né le 29 mars 1824 à Guiperreux.
Il décède le 7 novembre 1895 à Brétigny sur Orge.
C’est après son mariage que Gabriel Chevrier, cultivateur, originaire de Guiperreux-Longpont, reprend la ferme familiale du Mesnil, à Brétigny sur Orge.

La Découverte

En 1872, à l’âge de 48 ans, Gabriel Chevrier fait une découverte qui va révolutionner la région.

Cette année là, par crainte du gel, le cultivateur de Brétigny sur Orge rentre ses plans de haricots plus tôt que d’habitude. Quelques semaines plus tard, en ouvrant les gousses, il constate avec surprise que la plupart des graines sont restées très vertes, et qu’une fois cuites, elles sont particulièrement bonnes… Le CHEVRIER est né !

Il reproduit cette expérience saison après saison, en arrachant les plants de haricots avant la maturité des graines, les faisant sécher à l’ombre, et en les plaçant en tontines.

La Consécration

Au bout de six ans, il obtient enfin une variété de flageolets dont la chair est d’un beau vert pur. Cette trouvaille est un succés consacré par la Société Nationale d’Horticulture, qui autorise Gabriel Chevrier à donner son nom à sa nouvelle variété.

Arpajon, qui a une tradition de ville de foires, et qui dispose d’une grande halle, décide d’organiser sa première foire aux haricots en 1922.

Brétigny - monument à Gabriel Chevrier

Brétigny – monument à Gabriel Chevrier


En 1934, les cultivateurs de la région se cotisent pour ériger une statue à Brétigny sur Orge, en l’honneur de Gabriel Chevrier.

Sources : merci à CL – archives personnelles



Réagissez