Marolles en fête

Du vendredi 27 avril au mardi 1er mai, Marolles fait la fête, avec le Western et les Amérindiens !

Tous les jours la fête foraine – le feu d’artifice lundi soir – la vente des brioches mardi matin – le Café théâtre vendredi soir et mardi après-midi – la brocante mardi toute la journée.

Pour consulter le programme détaillé des festivités, vous pouvez aller voir cette page.

Le Petit Train Jaune


Pour faire plaisir à JCL (et aussi à JPB) je vous ai préparé un album photos d’une balade à bord du Petit Train Jaune, entre Font-Remeu et Villefrance de Conflent.
A voir sur cette page.

L’histoire de ce train commence en 1903 avec la promulgation de la loi autorisant la compagnie du Midi à construire une ligne Villefranche de Conflent – Mont Louis. Les premiers coups de pioche eurent lieu dans la foulée, en 1903/1904.
Techniquement la ligne est une prouesse : sur 63kms, les ingénieurs ont conçu 650 ouvrages d’art, dont 17 tunnels, 14 viaducs et deux ponts tout à fait remarquable dans la mesure où ils traversent la vallée de la Têt de part en part : le pont Séjourné et le pont Gisclard, le tout en passant par 22 gares et en cheminant de 427 mètres (à Villefrance de Conflent) à 1231 mètres d’altitude (à La Tour de Carol), avec la gare de Bolquère, qui culmine à 1593 mètres (la gare la plus haute de France).

Salon de Printemps


Comme chaque année, Marolles en Hurepoix organise le Salon de Printemps, pour une rencontre avec l’art, et son invité d’honneur sera, cette année, GEYMANN.

Cliquez sur l’affiche, à gauche, pour découvrir une oeuvre de GEYMANN (j’adore !).

Cette exposition de peintures, sculptures et photographies se déroulera à la Ferme (3 grande rue) du 29 mars au 1er avril 2012, et sera ouverte de 10h à 12h et de 14h à 17h30.

Vous pouvez retrouver les photos du vernissage, qui a eu lieu vendredi 30 mars, sur cette page.

A écouter sans modération !

Allez voir cette page, et écoutez vite ce nouveau morceau….

Un petit bijou (pour moi !) Et sortez de bonnes enceintes pour apprécier tous les détails 😉

Il n’a pas de titre, il n’a pas de paroles…
mais il a un rythme et une mélodie qui me plaisent bien 🙂

Màj : Il a maintenant un titre = Le moulin des supplices (le film du même nom date de 1960 et a été réalisé par Giorgio Ferroni).

Altitude

La semaine dernière, nous avons fait une randonnée dans le Bois de Verrières (les photos sont ici), avec le club Marolles Rando, et nous avons découvert que le point le plus haut de l’Essonne, se trouvait dans cette forêt, avec 173 m.
Mais, en consultant une carte IGN, on s’aperçoit que le point culminant de l’Essonne se situerait à Limours, près du hameau de Chaumusson, avec une altitude de 177 m.
Encore mieux, en y regardant de plus près, on découvre que le point le plus haut de l’Essonne serait un petit pont qui enjambe l’ancienne ligne expérimentale de l’aérotrain, toujours près du hameau de Chaumusson, avec 182 m.
Alors … ? ? ?  A suivre 😉

Mes sources :
Google Maps
le site Wikimapia
la ville de Limours
le journal Le Républicain